Un Puzzler aux législatives 2017

//Un Puzzler aux législatives 2017

Un Puzzler aux législatives 2017

Aux élections législatives 2017, un Puzzler, VINCENT POIZAT a été désigné par EELV et le parti socialiste pour se présenter sur la 7è circonscription des Hauts de Seine, Garches/Rueil/Saint Cloud. Ce père de famille de deux enfants et cadre commercial dans une entreprise d’énergie durable était conseiller municipal écologiste et citoyen depuis Mars 2014, quand il a décidé de se présenter aux élections.

Membre de l’espace de coworking Puzzle, Vincent a eu l’idée de faire appel à pas moins de quatre autres Puzzlers afin de l’aider à monter sa campagne. En effet, en plus de son expérience, ses connaissances et son engagement politique et municipal (il est à noter qu’il est rueillois depuis 1999), Vincent avait besoin d’un soutien logistique et matériel. Bref, de réelles expérience humaines !

Pour Vincent, lui-même, cette synergie de compétences entre les différents coworkers de Puzzle l’a aidé à « facilement gérer l’ensemble de la logistique de sa [ma] campagne ce qui l [m]’a énormément aidé et facilité la tâche. Un grand merci à eux !! »

Alors qui se cachent derrières ces quatre héros de l’ombre et comment s’est déroulée la campagne ?

Mais tout d’abord petit rappel « Le Saviez-vous ? » sur les législatives ? Quézako ?

Comment se déroulent les élections législatives ?

Le scrutin n’est pas national mais est organisé par circonscriptions. Il en existe 577 (dont onze à l’étranger), d’où sont donc issus les 577 députés qui siègent à l’Assemblée nationale. Chaque électeur est rattaché à une circonscription (souvent une subdivision d’un département) dans laquelle s’affrontent des candidats de toutes les formations politiques qui sont parvenues à en présenter un.

Le mode de scrutin des législatives est le même que pour toutes les autres élections : uninominal (par opposition aux scrutins de listes) ; majoritaire (non proportionnel) ; à deux tours. Autrement dit, un seul candidat peut remporter la circonscription : celui qui a obtenu la majorité des voix. Il remporte alors un siège au nom de sa formation politique.

Il existe des règles de qualification précises, qui ne sont pas celles de la présidentielle. Un candidat peut l’emporter dès le premier tour s’il obtient 50 % des suffrages exprimés représentant au moins 25 % des inscrits. Contrairement à l’élection présidentielle, le taux d’abstention est donc déterminant.

Pour une explication en image !

Si aucun candidat ne remplit ces conditions, un deuxième tour est organisé et il peut être très différent de celui de la présidentielle. La règle pour se qualifier n’est pas d’obtenir l’un des deux meilleurs scores mais de réunir un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des inscrits. Il peut donc arriver qu’il y ait trois, voire quatre candidats au second tour. Le gagnant est celui qui arrive ensuite en tête.

L’objectif des partis est d’obtenir au moins 289 députés (donc de remporter le scrutin dans 289 circonscriptions) pour avoir la majorité absolue à l’Assemblée nationale et pouvoir ainsi appliquer leur programme sans avoir à négocier avec les autres formations politiques.

Rappel : comment voter aux législatives ?

– être majeur et s’être inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre de l’année précédente (les mineurs atteignant leur majorité avant le jour du scrutin peuvent également voter)

– se rendre à son bureau de vote, indiqué sur sa carte électorale

– présenter, en plus de la carte électorale, une pièce d’identité

Les législatives 2017 dans la circonscription de Rueil-Malmaison

Lors de ces élections, 15 candidats s’étaient présentés. Au premier tour, les deux têtes en ballottage étaient Jacques Marilossian, élu de La République en Marche et Eric Berdoati, élu des Républicains, avec respectivement 50,58 % et 24,70 %.

Vincent Poizat, Europe Écologie – Les Verts, s’est placé très honorablement à la quatrième place avec un score serré de 5,83 % (par rapport à la troisième place tenue par la représentant de La France insoumise Olfa Mzoughi).

Dans son programme, il avait abordé les questions sur la transition écologique et solidaire qui sont partagées par beaucoup au PS et à EELV. Il avait affirmé soutenir toutes les mesures du gouvernement Macron qui vont dans le sens de la transition énergétique et d’une amélioration de la vie démocratique.

Alors comment a t-il réussi ce bel exploit ?

Puzzle coworking, depuis sa création en 2015, héberge pléthore de talents hétéroclites venant d’horizons différents. Allant de la start up en gemmation à l’entreprise bien ancrée, en passant par les divers travailleurs nomades, l’endroit regorge de compétences qui forment une synergie unique, un potentiel à exploiter pour tout projet. Et c’est avec cette perspective que Vincent Poizat a entreprit sa conquête électoral en Avril dernier.

Pour se faire, il a fait appel à quatre coworkers  !

Julien Martin

Julien Martin, designer graphique diplômé supérieur de l’É.N.S. des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts, rue Olivier de Serres, à Paris, a une formation qui lui permet de gérer des projets d’envergures et variés. Dans le cadre de ses études, il a eu l’occasion de travailler sur des projets concret, en relation avec des designer produit et des architectes.
Il s’adapte aussi bien à des projets d’identité visuelle (logo, charte graphique), que sur des projets de design global, plus « conceptuel ». Ses capacités en dessin et en illustration nourrissent son travail de designer.

C’est donc tout naturellement qu’il s’est occupé du graphisme des tracts, de la profession de foi et de l’affichage en général de la campagne de Vincent.

Nicolas Cornu

Nicolas Cornu, photographe officiel à Puzzle, est spécialisée dans la photographie d’entreprise ou corporate, fournissant des visuels personnalisés, adaptés aux besoins des clients pour démarquer et personnifier les relations avec les différents partenaires. En extérieur ou dans les locaux, il répond à à toutes les exigences d’images pour les communications institutionnelles ou promotionnelles.

Son expérience salariée lui permet de comprendre et d’intégrer les contraintes liées au monde de l’entreprise, et surtout d’aider ses clients à mettre en valeur l’humain, la production et l’activité.

Pour la campagne de Vincent Poizat, Nicolas s’est donc occupé des différentes prises de vu, ainsi que de celles de sa colistière, lors des meetings,rencontres, débats etc…

Son site : http://www.apeek.fr/

Fabien Solivérès

Fabien Solivérès est créateur et dirigeant chez SOLI’EVENT – SOLI’EXPO, une entreprise crée en 2014 et spécialisé dans la conception, la fabrication et l’impression de supports de communication et de stands d’exposition. La société met à disposition de sa clientèle, composée de plus de 800 personnes depuis 2014, un studio de création graphique pour mettre en place les communications visuelles, un parc machines pour l’impression et la fabrication des stands d’exposition, un contrôle qualité rigoureux des produits. Il vous assure que le produit livré sera conforme aux attentes des clients et prospects, un service de montage et démontage sur site pour tous vos événements et un service transport national en 24/48 heures.

Concernant les supports, SOLI’EXPO propose des impressions de qualité en moyen et grand format (bâches intérieures M1 ou extérieures, tissus, maille drapeaux, vynils adhésifs, micro-Perforé, supports rigide PVC, aquilux, affiches papier ….).

Pour aider Vincent dans sa campagne éléctorale, Fabien Solivérès n’a pas hésité à founir des drapeaux, ainsi que deux kakemono afin de promouvoir la campagne partout dans la ville de Rueil-Malmaison.

Charles Antoine Winter

Charles Antoine Winter est diététicien nutritionniste, conférencier, dirigeant fondateur des formations « Devenir ambassadeur de Santé Durable », sportif amateur et responsable des formations à l’Institut de l’Alimentaire Bio. Avec « Devenir un Ambassadeur de Santé Durable », il crée les premières formations de diététique et de nutrition pour le grand public. Ses formations sont destinées à tous (tous âges et toutes catégories socio-professionnelles, établissements scolaires, entreprises, particuliers) pour mettre fin aux doutes et à la désinformation en matière de nutrition, d’alimentation, de consommation et de santé.

Avec toutes ses casquettes et ses engagements dans le domaine écologique, Charles Antoine Winter a pu trouver des échos dans la campagne des législatives de Vincent Poizat qui, rappelons le, s’était engagé sur les question de transition écologique et solidaire. Charles-Antoine est, alors, intervenu lors d’un débat organisé dans le cadre de la campagne sur le thème de l’agriculture et de l’alimentation.

Une voix engagée pour une voix engagée.

A travers les différentes aides que Vincent Poizat a reçu de la part des Puzzlers lors de l’élaboration de sa campagne, transparait la véritable essence communautaire de Puzzle : mettre au service d’un projet commun qui uni, différents talents et compétences.

Cette fois-ci, c’était une élection législative, mais Puzzle a déjà permis à ces membres de créer une véritable synergie de groupe et de rassembler leurs forces dans un projet commun, de ressortir grandis de ces expériences.

Si vous aussi vous avez envie de partager vos compétences ou si vous en recherchez, Puzzle peut être fait pour vous!

By | 2018-01-19T17:49:43+00:00 juin 28th, 2017|Réalisations des Puzzlers|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment